Accueil > Programme > Les conseils d'un ancien vainqueur

Les conseils d'un ancien vainqueur

Steffi Jimenez : Plusieurs fois vainqueur du marathon.

 

La "petite fiancée" du Montcalm

 




Le Montcalm= un rêve d'enfance, "un jour moi aussi j'irai là-haut"

 Mon papa m'a amenée à cette course. J'ai commencé avec la course enfants. Puis j'ai grandi et concrétisé le rêve, aller jusqu'au sommet de l'Ariège et dans une ambiance de fête. Un challenge magnifique mais il est important d'y aller en étant bien préparé.

On parle de montagne et pas de trail.


Une longue ascension pour gravir deux sommets de plus de 3000 mais aussi une longue descente. Mais tout est possible grâce à cette superbe équipe.  

Un conseil, ce n'est pas le premier arrivé au sommet qui doit être le vainqueur de la course car il ne faut jamais écarter le retour sur la route jusqu'à Auzat.

 

Nous sommes vraiment fiers et honorés qu'elle soit sur l'affiche de notre 30ème édition 


 

 

 

 


 

 

Benjamin BELLAMY (New Balance), Vainqueur du Trail des Novis en 2016 & 2018 et 4ème du Marathon 2017:  


 

Gamin je suivais mon père sur cette course et j'admirais ces coureurs qui, défiant la montagne, étaient allés tutoyer les nuages au sommet de l'Ariège avant de redescendre (tout brinquebalants la plupart du temps) à Auzat franchissant la ligne d'arrivée en héros. 
Je rêvais de les imiter un jour et ma passion de la course à pied a germé en partie sur cette place d'Auzat.

 

Concernant le Trail des Novis (Vainqueur en 2016 & 2018) :


Novis

La préparation devra être assez complète car le parcours l’est! En effet montées plus ou moins raides, descentes et plat s’enchaînent. Alors le petit conseil serait de travailler à l’entraînement les changements de rythme et plus particulièrement les enchaînements montée-descente-montée. Ça fait mal aux jambes mais ça paye ! 

 

Concernant le Marathon du Montcalm (4ème en 2017- 4h36) :  

 

MARATHON

Après avoir repoussé l'échéance pour incompatibilité de calendrier et sûrement une certaine peur de cette terrible descente, je me suis enfin lancé moi aussi à l'assaut du caillou (nom que l'on donne ici au Montcalm). Pour rajouter un peu de symbolique à cette course, nous gravissons également la pique d'Estats, plus haut sommet de Catalogne ... 
Et pour arranger le tout, chaque fois que je parlais de la course à un coureur l'ayant déjà réalisée, il me prévenait que la fin de course était terrible et qu’il fallait en garder un peu sous la semelle pour les derniers kilomètres. 
Bref je n'en menais pas large au moment de m'élancer mais le surcroît de motivation et le bonheur d'être là ont pris le dessus! 
J'ai tout de même beaucoup souffert dès que la pente s'est élevée, atteindre le sommet m'a paru extrêmement difficile, je suis descendu assez "prudemment" en ayant du mal à trouver mes appuis jusqu'à ce que le terrain soit moins glissant et j'ai pu enfin lâcher toutes mes forces dans les derniers kilomètres. 

Alors je peux vous dire que j'ai vécu de très belles émotions, soutenu tout au long du parcours par des bénévoles, amis et ariégeois au top, mon père et Nicolas en ravitailleurs-supporters de choc, ma famille me poussant dans les derniers kilomètres ...
D'un point de vue purement sportif, ma performance du jour ne me paraît pas particulièrement bonne mais vous aurez bien compris que ce samedi, l'essentiel n'était pas là pour moi!



Je rajouterai que ce qui me plait également  dans cette organisation c’est que l’on ressent vraiment l’amour de la montagne et le plaisir que les bénévoles prennent à rendre cette expérience la plus belle possible pour les coureurs! Une bien belle famille que l’on à plaisir à retrouver à la mi-août !

 

 


 

 

Michel Rabat (La Sportiva)Vainqueur du Marathon en 2009 & 2011 :

 

Michel Rabat

Le marathon du Montcalm se gère avec prudence car son parcours est très varié (on peut distinguer 4 parties de courses bien différentes):

- Un début de parcours roulant qui permet de se mettre en jambes en douceur entre Auzat et L’Artigue (12km 700m d+).

- Puis d’un coup une vraie course de montagne très technique (21 km 2050m d+ &  2050m d-) qui commence par une montée de 1900m d+ non-stop pour atteindre le sommet du Montcalm (3077m). Bien gérer la transition pour pouvoir s'exprimer et se régaler sur la partie haute est primordial. Une légère redescente au col de Riufret (2978m) avant d’attaquer la fin de la montée de la Pique d’Estats (3143m).

- Une fois atteint le point culminant de la Catalogne, il faut entamer la descente vers l’Artigue (10km 2000m d-) avec un rythme régulier car c’est très long. La descente demande une grande concentration car elle est technique jusqu’au ravitaillement du Pinet puis devient plus roulante mais traitre jusqu’à L’Artigue avec beaucoup de pièges à éviter.

- Il faut arriver bien à ce ravitaillement pour faire une bonne fin de course (9km 500m d-) et grappiller des places sur cette partie très roulante en faux plat qui descend jusqu’à Auzat.

 

Michel Rabat 2

L'un des meilleurs souvenirs de Michel est sa victoire malgré quelques péripéties en 2011 :

" La veille du départ je me suis fait piquer par une guêpe au pied et, étant allergique, il n'a cessé de gonfler. A tel point que le samedi matin en me levant, je ne pouvais plus enfiler mes chaussures de trail. Mais dès les premiers kilomètres les sensations sont revenues et ma douleur au pied fut vite remplacée par pas mal de soucis gastriques qui je pense était liés à la réaction de mon organisme à l’allergie ". Michel remporta la course  en 4h 30m 12s !

 

Michel Rabat c'est aussi une histoire de famille avec son papa Patrick et sa sœur Agnès qui sont aussi des habitués du Montcalm. La famille Rabat est aussi productrice de vins, de fruits et légumes qui poussent au pied du Canigou.

Comme chaque année, les produits du Mas dels Miquels seront en vente sur la place d'Auzat le samedi 17 Août pour le plus grand bonheur de tous.

 

mas